Lot 241
2 000 - 3 000 €
Résultat: 2 200 €

INDIAN PEACE MEDAL

INDIAN PEACE MEDAL - MÉDAILLE COMMÉMORATIVE DE LA GUERRE DE 1812 POUR LES INDIENS.
Royaume-Uni, vers 1814
Grand module en argent frappée à l'avers du portrait du roi George III en buste lauré à droite arborant sur un manteau d'hermine le collier de l'ordre de la Jarretière, ceint de la légende GEORGIUS III DEI GRATIA BRITANNIARUM REX F.D., signé T. WYON.
JUN: S., elle figure sur le revers les grandes armes royales surmontant la date 1814.
Bélière de suspension artisanale rivetée. Nombreux chocs et forte usure des reliefs.
D. 75 mm
Note: les Français furent les premiers, dès la fin du XVIIe siècle, à remettre en signe de paix aux chefs des tribus autochtones du Canada des médailles commémoratives ornées du portrait de Louis XIV. Rapidement imités par la Grande-Bretagne, ils furent suivis par l'Espagne et enfin par la jeune République américaine. Ces diverses médailles, aujourd'hui appelées “Indian Peace Medals”, sont généralement ornées du portrait du souverain sur l'avers et présentent au revers une allégorie ou une composition héraldique. Elles furent toujours frappées en métal précieux. D'abord signe de paix et d'amitié elles devinrent, au fil du temps, et des conflits que se livrèrent les puissances coloniales britanniques et françaises puis américaines des symboles d'allégeance, et enfin des marques d'honneur récompensant la légendaire bravoure guerrière des Amérindiens.
Lorsqu'éclata la guerre de 1812, les Britanniques purent compter sur l'alliance des tribus dirigées par Tecumseh. Le visionnaire chef des Shawnee voulait opposer aux
Américains, perçus comme des voleurs de terre sans paroles, une fédération de toutes les tribus amérindiennes. Il perdit la vie au cours de la bataille de la rivière Thames le 5 octobre 1813. Son seul portrait connu le représente arborant une de ces grandes médailles d'argent. Fidèles à la tradition, les Britanniques récompensèrent leurs alliés en réalisant pour ce conflit la plus spectaculaire de ces médailles de paix indienne.
Gravée par Thomas Wyon, elle fut frappée en trois diamètres, 76 mm, 60 mm et 38 mm. Arborées en permanence par leurs fiers titulaires, ces médailles sont généralement dans un état de conservation médiocre. Mais, étant d'une extrême rareté, elles sont un précieux souvenir de la tragique histoire des Amérindiens.
Référence: Adams 12.1 (ADAMS John W. The Indian Peace medals of George III or
His Majesty's Sometime Alies, George Frederick Kolbe, Crestline, California 1999).
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue